Une équipe de physiciens et de chimistes de l'université de Bristol a fait pousser un diamant artificiel qui, placé