Est-ce qu’on peut véritablement décider de nos actes ? Ou bien est-ce que toutes nos décisions ne sont gouvernées