Laurent MAUDUIT : » Les milliardaires musèlent l’information en France »


Une dizaine d’oligarques parisiens, dont le signe distinctif est de ne pas avoir la presse pour métier, possèdent désormais la majorité des moyens d’information français.

.

Quotidiens nationaux et régionaux, magazines, chaînes de télévision ou de radio : rien n’a échappé à la boulimie d’une poignée de milliardaires, parmi lesquels Vincent Bolloré, Xavier Niel, Patrick Drahi ou encore Bernard Arnault.

.

Alors que le Conseil national de la Résistance espérait, à la Libération, que la France se dote d’une presse indépendante des « puissances financières », celles-ci contrôlent aujourd’hui presque tous les médias.

.

Et la normalisation économique se double fréquemment d’une normalisation éditoriale, quand il ne s’agit pas d’une censure pure et simple.

Main basse sur l’information est la première grande enquête sur le sujet depuis le séisme Bolloré-Drahi-Niel.


.

Depuis la Libération il y a un programme, celui du Conseil National de la Résistance dont le principe stipule que la presse doit être indépendante de la puissance financière.

La presse n’est plus libre … ce sont 10 Milliardaires qui possèdent quasiment toute la presse…

La normalisation économique a eu pour effet de conduire à une forme de désinhibition.
D’une normalisation économique on est passé à une banalisation ou une normalisation éditoriale.

Il n’y a pas de démocratie forte sans des citoyens éclairés. Et pour qu’ils soient éclairés il faut des journalistes sans fil à la patte.

Comment voulez-vous qu’un journal économique de qualité existe dès lors que son actionnaire est le principal PDG français ? Comprenez mon allusion c’est « les echos «  …




        

Commentaires

  1. Edwige Demontmirail Répondre

    On ne nous dit donc pas tout ??

  2. Wahiba Belkacemi Répondre

    Partout dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *