La pollution par nanoparticules du diesel franchit le placenta

Des chercheurs ont démontré que les nanoparticules inhalées, présentes dans les gaz d’échappement des moteurs diesels, peuvent franchir la barrière placentaire et passer dans le sang du fœtus. Des effets sur la santé ont été observés, chez l’animal, sur deux générations.

Les scientifiques ont constaté que les nanoparticules s’infiltrent partout.

Source



Google Actualités Google Actualités

  • This RSS feed URL is deprecated
    le 23 novembre 2017 à 7 h 47 min

    This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers at https://news.google.com/news […]


 

        

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *