Alors que la plupart des européens du Nord produisent assez de lactase durant toute leur vie, parmi les populations