“Leurs conclusions soulignent une concentration générale d’aluminium atteignant le double de celle recommandée dans l’UE pour l’eau potable