L’énergie marémotrice, houlomotrice et océanique ne constitue actuellement qu’une part modeste de la production d’électricité, tant au niveau des