les chercheurs ont découvert que le risque cardiovasculaire est associé à la forme du corps, qui résulte de la