Les chercheurs ont mesuré l’impact sur le métabolisme des cellules souches cancéreuses de trois substances naturelles, trois produits pharmaceutiques