122 des 209 experts de l’agence EFSA* soit 58,4 % présentent au moins un conflit d’intérêts avec le