Homéopathie, bientôt la fin ? – Enquête de santé – documentaire et débat (2019)



Médicament ? Croyance ? Placebo ?

Plus de deux siècles après son invention, l’étau se resserre autour de l’homéopathie.

Pour la première fois en France, des médecins se sont unis pour dénoncer une pratique jugée “inefficace” et “ésotérique” et réclamer son déremboursement.


L’homéopathie n’a pourtant jamais autant séduit les Français.




Est-ce que l’homéopathie soigne ? Existe-t-il des preuves scientifiques ? Doit-elle toujours être remboursée ? Et doit-elle garder sa place en médecine ? Un débat animé par Marina Carrère-d’Encausse, Philippe Charlier et Emma Strack.

Les participants à ce débat sont :

  • Pr Dominique LE GULUDEC, présidente du collège de la Haute Autorité de Santé
  • Pr Bruno FALISSARD, psychiatre et professeur de santé publique et de biostatistiques
  • Dr Hélène RENOUX, médecin généraliste et présidente de la Société Savante d’Homéopathie
  • Dr Matthieu CALAFIORE, médecin généraliste, membre du Collectif Fakemed


Le consensus scientifique au sujet de l’homéopathie affirme qu’elle n’est pas plus efficace que la guérison spontanée du corps combinée aux effets contextuels (placebo, effet blouse blanche, temps d’écoute, etc…).

Pourtant, Edouard Broussalian du site Planète-Homéopathie affirme qu’il s’agit d’une immense méprise. Comment faire pour savoir si ses arguments sont valables ? Qui se rapproche le plus de la vérité ? Quelle méthode nous permettra de trancher entre ces deux affirmations diamétralement opposées ?



Commentaires

  1. yvalin Répondre

    La France exige de chauffer les préparations homéopathiques avant de les vaporiser sur les granules, ce qui détruit l’empreinte énergétique du produit et les rends inefficaces.
    Achetez vos préparations en Suisse et vous verrez que ces préparations sont efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.