Essai de phase I sur l’innocuité de l’acide ascorbique en intraveineuse chez des patients atteints de septicémie grave.


BACKGROUND:

L’acide ascorbique administré par voie parentérale module l’inflammation et la coagulation provoquées par la septicémie dans des modèles animaux expérimentaux.
L’objectif de cette étude de phase I randomisée, à double insu et contrôlée par placebo était de déterminer l’innocuité de l’acide ascorbique perfusé par voie intraveineuse chez des patients atteints de septicémie grave.

METHODS:

Vingt-quatre patients atteints de septicémie grave dans l’unité de soins intensifs médicaux ont été randomisés au 1:1:1 pour recevoir des perfusions intraveineuses toutes les six heures pendant quatre jours d’acide ascorbique: Lo-AscA (50 mg/kg/24 h, n = 8), ou Hi-AscA (200 mg/kg/24 h, n = 8), ou placebo (5 % dextrose/eau, n = 8).
Les principaux critères d’évaluation étaient l’innocuité et la tolérabilité de l’acide ascorbique, évalués en fonction de la fréquence et de la gravité des événements indésirables liés au traitement.
Les patients ont été surveillés pour déceler une aggravation de l’hypotension artérielle, de la tachycardie, de l’hypernatrémie et des nausées ou des vomissements. De plus, les scores de l’évaluation séquentielle de l’insuffisance des organes (SOFA) et les taux plasmatiques d’acide ascorbique, de protéine C réactive, de procalcitonine et de thrombomoduline ont été surveillés.

RESULTS:

Les concentrations plasmatiques moyennes d’acide ascorbique à l’entrée pour l’ensemble de la cohorte étaient de 17,9 ± 2,4? M (plage normale de 50 à 70? M).
La perfusion d’acide ascorbique a augmenté rapidement et de façon significative les niveaux plasmatiques d’acide ascorbique.
Aucun effet indésirable n’ a été observé chez les patients infusés d’acide ascorbique.
Les patients recevant de l’acide ascorbique ont présenté des réductions rapides du score SOFA, alors que les patients sous placebo n’ont pas présenté de réduction.
L’acide ascorbique a réduit de façon significative les biomarqueurs pro-inflammatoires C-protéine réactive et procalcitonine.
Contrairement aux patients sous placebo, la thrombomoduline administrée par perfusion d’acide ascorbique n’ a présenté aucune augmentation significative, ce qui suggère une atténuation des lésions endothéliales vasculaires.

CONCLUSIONS:

La perfusion intraveineuse d’acide ascorbique par voie intraveineuse était sécuritaire et bien tolérée dans cette étude et pourrait avoir un impact positif sur l’étendue de la défaillance de plusieurs organes et sur les biomarqueurs de l’inflammation et des lésions endothéliales.

 

Source ↓

 

Commentaires

  1. Anonyme Répondre

    le resultat c est quoi concretement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.