Une étude récente démontre que les chemtrails sont composés de cendres volantes de charbon.


Avant de lire l’article,

sachez que l’étude a été retirée.


jhgvcxcfvgh


Voici l’explication de ce retrait (traduction google):


 

Il a été porté à mon attention qu’il ya des problèmes liés à l’article récemment publié « Preuve de charbon cendres volantes de produits chimiques toxiques géoingénierie dans la troposphère: conséquences pour la santé publique» [1].
En collaboration avec le directeur scientifique, le Dr Franck Vazquez, et le bureau de rédaction, nous avons réévalué le papier, ré-évalué les observations faites par les trois examinateurs et notons les préoccupations cruciales suivantes:

La valeur de la concentration de lixiviat moyenne de l’aluminium mentionné dans le tableau 1 et utilisé par l’auteur pour normaliser les données présentées dans les figures 2, 3, 4 et 5 est incorrecte. L’auteur utilise 70 000 ug / kg, alors que la valeur correcte résultant des échantillons de cendres volantes de charbon européens mesures de l’ONU-lessivé publiés par Moreno et al. [2]) est 140.000.000 ug / kg. Cette erreur invalide les conclusions de l’article.

Les compositions chimiques obtenues pour l’eau de pluie et HEPA filtre à air de la poussière ne sont comparées à des compositions chimiques obtenues pour des expériences charbon cendres volantes lixiviation [2]. L’auteur n’a pas tenté de comparer ses résultats à des compositions chimiques des autres sources potentielles. Ainsi, à ce stade, le travail est préliminaire car on ne sait pas ce que la source de ces produits chimiques est.

La langue de la communication est souvent pas suffisamment scientifiquement objectives pour un article de recherche.

Par conséquent, nous avons décidé de retirer l’article. Ce document est donc déclaré rétractée et doit être marqué en conséquence pour le dossier scientifique.

MDPI prend la responsabilité de faire respecter les politiques et les normes éthiques strictes très au sérieux. Nous visons à assurer la publication des œuvres véritablement originaux et scientifiques. MDPI voudrais présenter mes excuses aux lecteurs de IJERPH que cet article a été publié avec les erreurs mentionnées ci-dessus. Nous apprécions sincèrement les efforts de ceux qui apportent les aspects de erreur scientifique à notre attention dans un effort pour maintenir l’intégrité scientifique.

Source


« Preuve de l’utilisation toxique de cendres volantes de charbon en géo-ingénierie dans la troposphère:

conséquences pour la santé publique.« 

Int. J. Environ. Res. Public Health 2015, 12(8), 9375-9390; doi:10.3390/ijerph120809375

Tel est le titre fracassant que porte cette étude!!

Publiée le 11 Août 2015 dans le très sérieux journal le

Journal international de l’environnement

de la recherche et de la santé publique.

Les chemtrails seraient composés de cendres volantes de charbon,

un déchet extrêmement toxique de l’industrie électrique.

 

L’auteur de l’étude

 

jijijijiJ. Marvin Herndon, Ph.D. est un scientifique très expérimenté connu pour utiliser des méthodes scientifiques rigoureuses pour arriver à ses conclusions définitives.

Scientifique interdisciplinaire américaine, qui a obtenu son baccalauréat en physique en 1970 de l’Université de Californie, San Diego et son doctorat diplôme en chimie nucléaire en 1974 de la Texas A & M University.

Durant 3 ans, le juge Marvin Herndon était assistant post-doctoral à Hans Suess et Harold C.

Urey en géochimie et cosmochimie à l’Université de Californie, San Diego.

Il est le président de Transdyne Corporation à San Diego, en Californie.

Il a été profilé dans Current Biography, et qualifié de «géophysicien maverick » par le Washington Post.

Il est surtout connu pour avoir déduit la composition du noyau interne de la Terre.

Plus récemment, il a suggéré des réacteurs de fission nucléaire planétocentrique (« georeactor ») comme source d’énergie pour le gaz giantouter planètes. comme source d’énergie et le mécanisme de production pour le champ géomagnétique et l’allumage stellaire par le nucléaire fission.

 

Comparaison entre l’eau de pluie de San Diego (en gris)

et des cendres volantes de charbon (en noir)

 

nkjhfgb

Comparaison des concentrations de 8 éléments chimiques.

En gris: eau de pluie de San Diego prélevée dans une zone après présences de chemtrails.

En noir: lixiviat des cendres volantes de charbon.

Cette figure montre que les même éléments sont retrouvés dans l’eau de pluie et dans les cendres volantes de charbon en laboratoire.

« Ceci est une preuve concrète que les substances misent en place dans la troposphère sont des cendres volantes de charbon. Avec un indice de confiance de 99%, les deux ensembles de données ont la même moyenne (T-test) et la même variance (test F). »


Comparaison avec des poussières provenant

d’un filtre à air HEPA à Los Angeles (en gris)

et des cendres volantes de charbon (en noir)

vgvfgvfghedfg

Concentrations de 14 éléments chimiques, normalisées à l’aluminium. Mesurés dans de la poussières provenant d’un filtre à air HEPA à Los Angeles, avec les ratios d’éléments moyens des cendres volantes de charbon non lessivé.

Cette figure montre que les 14 éléments mesurés sont présents dans les mêmes proportions .

Avec un indice de confiance de 99%, les deux ensembles de données ont la même moyenne (T-test) et la même variance (test F).


Qu’est ce qu’une cendre volante ?

Conclusion de l’étude

La recherche initiale présentée ici fournit des preuves solides de l’exactitude de l’hypothèse: des cendres volantes de charbon sont probablement pulvérisé sous forme de particules aérosol dans la troposphère par camions-jets à des fins géo-ingénierie, de modification du climat et de la météo.

Cette preuve est basée sur la découverte que: la correlation de 8 éléments dans l’eau de pluie et dans le lixiviat sont identiques. Avec un indice de confiance de 99%, les deux ensembles de données ont la même moyenne (T-test) et la même variance (test F); et,  la correlation de 14 éléments dans la poussière HEPA et dans les cendres volantes de charbon sont également extrêmement ressemblantes.

Les données indiquent que la pulvérisation troposphérique de cendres volantes de charbon a eu lieu tout au long du 21ème siècle, à l’échelle internationale, et avec importante montée en puissance depuis environ 2013. Tout au long de cette période, il y a eu un programme de désinformation bien orchestrée, mais aucune divulgation publique, ni de consentement éclairé, et aucun avertissement de santé publique.

Les implications profondes sur la santé de l’environnement comprennent les êtres humains et les autres êtres vivants de la Terre à l’exposition:  l’aluminium chimiquement mobile, impliqués dans les troubles neurologiques et disparition botanique; l’exposition aux métaux lourds toxiques et des éléments radioactifs;  la prévention de précipitations avec une perte concomitante de la production et des habitats alimentaire; et qui peut contribuer au réchauffement climatique avec la fonte de l’Arctique concomitante.

Durant plus d’un demi-siècle Rachel Carson dénonça les conséquences involontaires d’herbicides et de pesticides largement utilisés dans l’agriculture. Au lieu de fermer les yeux, partout dans le monde des gens se sont élevés pour arrêter le pire de cet assaut de l’environnement.

Aujourd’hui, nous sommes pleinement conscients de la vaste toile interconnectée des dépendances et des symbioses qui composent la vie sur notre planète. La Terre existe dans un état de dynamique biologique, chimique, physique et l’équilibre dont la complexité dépasse de loin la compréhension de la science contemporaine.

La pulvérisation troposphérique omniprésente de cendres volantes de charbon menace cet équilibre, dont nous ne pouvons réellement définir la délicatesse ou la résilience.

La santé humaine est en danger autant que l’équilibre de la Terre.

Allons-nous garder le silence? Ou allons-nous exercer notre droit primordial de parler pour notre propre défense en tant qu’espèce et remettre en question le bien fondé de disposer des cendres volantes de charbon dans l’atmosphère en perpétuel mouvement de la Terre?

J. Marvin Herndon, Ph.D.

Traduction: Vévé 


 Article publié le 11 Août 2015

kjhgbj



fgfds


gg


Commentaires

  1. Michel Bartix Répondre

    vous allez pas me croire les mec on dessiner un hashtag dans le ciel !

  2. Dimitri Tuffreau Répondre

    le “brevet Welsbach” […Le brevet Welsbach, pierre d´angle scientifique des chemtrails, n´a rien d’une vue de l´esprit: au contraire, enregistré par le Bureau des brevets américain en 1991, il est aujourd’hui utilisé pour la manipulation du climat. On peut le consulter en ligne sur le site des archives du Bureau des brevets (1).

    […Le brevet Welsbach recourt pour l´essentiel à trois substances: de l´aluminium, du baryum ainsi qu´un porteur synthétique à base de polymères. Le baryum diffusé au moyen des chemtrails s´oxyde dans l´atmosphère pour devenir de l´oxyde de baryum, lequel a pour propriété de fixer les molécules de dioxyde de carbone. Ainsi parvient-on à “neutraliser” le dioxyde de carbone, responsable du réchauffement climatique.

    […La poudre d´aluminium remplit une double fonction cruciale dans la production d´ozone: au cours d’un processus complexe, l´aluminium renvoie dans l´univers la lumière ultraviolette ainsi que celle du soleil, tout en transformant la chaleur terrestre en rayons infrarouges au travers des “particules Welsbach”. Ces rayons infrarouges sont déviés par la Terre, provoquant un refroidissement perceptible de la surface terrestre.

    […Ce faisant, les sels de baryum et la poudre d´aluminium forment un champ électrique diffus, qui peut être mis en pulsation par des ondes radio de basse fréquence. Les décharges électrostatiques ainsi suscitées, appelées “dry storms”, produisent un ozone artificiel censé combler le trou d´ozone. Combien de fois, chers lecteurs, avez-vous personnellement pu observer, ces deux derniers étés, de tels “orages secs”, s´accompagnant d´une insolite absence de précipitations ?

    […C´est un mélange de polymères qui sert de vecteur aux chemtrails et qui assure la liaison du baryum et de la poudre d´aluminium. La diffusion de chemtrails se trahit par des traînées d´allure nuageuse, ainsi que par une coloration bleu pâle du ciel – l´azur dérobé, et pour de bon ! A en croire la lettre du brevet mentionné, les chemtrails seraient censés, grâce à ce mélange de polymères, pouvoir “demeurer en suspension dans l´air durant une période pouvant aller jusqu´à un an” (1).

    […Notez bien que le “brevet Welsbach” n’est QU´UN des nombreux brevets déposés par le complexe militaro-industriel dans l´optique de la lutte contre la dérive climatique (5). …]

    […Cependant, les enquêtes effectuées à l´échelle mondiale nous imposent une conclusion sans équivoque: le “brevet Welsbach” joue dans ce programme de sauvetage un rôle clef, et il est pleinement opérationnel à l´heure qu´il est

  3. Angelique Axel Répondre

    Dans quel but tt ceci?

  4. Elo Die Répondre

    Je vais continuer d’observer le ciel et encore me renseigner mais j’ai toujours une interrogation : Est ce bien vrai ?? Dernièrement entendu que ce serait le surplus de carburant qui serait lâché dans les airs peu avant l’atterrissage

    • Thomas Bernard Répondre

      les déversements sont bien réels.

      Le surplus de carburant est déversé en cas de danger lors de l’atterrissage. Il en faut pour que la procédure soit enclenchée .

      Donc non ce n’est pas le carburant et bien des épandages ..

    • Henri Dupont Répondre

      pourquoi il y aurait du surplus ,etant donnee qu on cherche a produire des avoins de moins en moins gourmand en kerozene…ca n a donc pas de sens, d autant plus qu avant ces chemtrails n existait pas….

    • Vincent Bontempi Répondre

      Il faut savoir que 99% des publications scientifiques (1000 fois plus sérieuses que celle ci) prouvent que les chemtrails ne sont que de la condensation. Bref comme pour tous sujets il reste des illuminés pour essayer de prouver l’inverse par simple esprit de contradiction (exemple des creationnistes).

    • Hugo Brugière Répondre

      C’est n’importe quoi cet article !!!

    • Hugo Brugière Répondre

      Mais c’était tres drôle 🙂

  5. Elo Die Répondre

    Timeless Tachou Josy De Sirius Thomas Bernard

  6. Vincent Bontempi Répondre

    Il faut savoir que 99% des publications scientifiques (1000 fois plus sérieuses que celle ci) prouvent que les chemtrails ne sont que de la condensation. Bref comme pour tous sujets il reste des illuminés pour essayer de prouver l’inverse par simple esprit de contradiction (exemple des creationnistes).

  7. Mikael Thiou Répondre

    https://www.youtube.com/watch?v=2UMZYOCTQgg De la cendre……………….on est ou prend vraiment pour des cons

  8. Hugo Brugière Répondre

    N’importe quoi !!! Mais j’ai bien ri c’est déjà ça 🙂

  9. David Lansky Répondre

    Les gens se réveille….mais c est long ca fait 6ans j’en parle sur mes chaînes info ainsi que harrp

  10. Jo Rdt Répondre

    Ce sont bien des largages soyez en sur . Observez le ciel vous verrez que certains sont en cours de largage et donc laissent une traînée , regardez le bien , quand il quiterra la zone de largage bizzarememnt il ne laisse plus de traînée …

  11. Thierry Frelat Répondre

    Du grand n’importe quoi..vous croyez que les moteurs d’avion vont résister à l’abrasion des cendres de charbons…on en aurait entendu parler dans les journaux avec des pannes de moteurs à répétition. ..
    C’est tout simplement de l’eau qui se condense avec la chaleur des réacteurs c’est à dire de la vapeur d’eau….

  12. Killian Vaillant Répondre

    Ted Och

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *