Un produit chimique anti-vieillissement sur les pommes, mais aussi anti-vitamines et nutriments…


Extrait de l’émission « Envoyé spécial »

(diffusée le jeudi 5 mars 2015),

les journalistes ont découvert

l’utilisation du SmartFresh,

un produit permettant à la pomme

de ne pas vieillir pendant un an…

 

Qu’en est-il des vitamines

et autres nutriments?



Capture d’écran 2015-03-27 à 09.44.21

« Les fruits traités au 1-MCP n’entrent dans aucune réglementation

en matière d’étiquetage, et sont autorisés pour une utilisation

d’aliments certifiés biologiques.

Ils ne sont donc pas différenciables de produits non-traités. »

agriculture-biologique


bbii


Commentaires

  1. Ghislaine Thé Pa Bo Répondre

    Ce n’est pas cette question là qui me vient à l’esprit. Mais plutôt quelles conséquences sur la santé des personnes qui mangent des pommes dont le produit s’est bien introduit dans les fruits ? On voit quand même une tête de mort à l’entrée du frigo.

  2. Fred Onfray Répondre

    Après conservation, les pommes n’ont plus leurs vitamines du premier jour DONC des pommes qui ne valent rien SOIT 10 centimes d’euros le kilo, ça ne vaut pas plus…

  3. Hugo Répondre

    autorisé en bio!!!! ='(
    http://en.wikipedia.org/wiki/SmartFresh
     » are allowed for use with certified organic foods »

    • Vévé Répondre

      Salut Hugo,

      merci pour l’info!! SUPER!!!!!

      Je le rajoute dans l’article…..

      • Hugo Répondre

        Pas de souci =)
        L’empêche je comprend mieux pourquoi depuis 2, 3 ans y a des pommes jusqu’au mois d’aout dans les biocoop.

        • fourmi Répondre

          Pas forcément, si tu regarde le calendrier des fruits ( que tu trouve sur la toile ) tu verras qu’il y a des variétés de pommes en été. Le seul test qu’on a est de laisser la pomme acheté périr et voir ainsi si elle a eue le produit chimique ou non.

  4. Les découvertes de Mr. B Répondre

    -_-

  5. Ced GlobalChange Répondre

    Merci VV 🙂
    Pas glop, l’information 🙁

    Je ne sais pas si le bicarbonate alimentaire, dont il est précisé qu’il peut aider à nettoyer les fruits et légumes par un trempage, permettrait d’atténuer la toxicité ; (il ne servira PAS, par contre, à restituer les vitamines ! ça c’est sûr)

  6. Koli Darcq Répondre

    on nous tue

  7. Koli Darcq Répondre

    les enfoires

  8. Mouna Havana Répondre

    pffff meme le bio … les enfoirés !

  9. Hare Krishna Répondre

    Sponsorisé ?

  10. Del Mart Répondre

    Ya bio et bio, le plus local sera le plus sûr. Stop au bio industriel qui jette le discrédit ….

  11. fourmi Répondre

    Bonjour et merci à vévé pour cette info que je ne connaissais pas.
    Il faut évité d’acheter ses pommes au supermarché conventionnel ou bio , toutes les multinationales seront intéressé par ce produit. Les gros producteurs ou surtout la chaine industriel se doivent de l’utiliser pour leurs chiffres d’affaires et ne pas avoir ou peu de perte.
    On ne peut faire confiance qu’aux petits producteurs local, et pour tester on laisse une pomme 1 mois pour voir si elle vieillit bien.
    Maintenant si ils peuvent le faire sur une pomme, ils peuvent le faire aux autres fruits ( poires, tomates, etc ).

  12. Artémisia Collège Répondre

    Vous avez fait une déduction/extrapolation intempestive : Le 1-MCP (aussi appelé Smartfresh) n’est pas autorisé en bio. Il ne figure pas dans les listes de produits autorisés. Si vous souhaitez plus d’informations vous pouvez également consulter ce document : http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/111012_GUIDE_INTRANTS.pdf
    Marie BARRE
    Assistante Communication Groupe
    Communications Assistant
    Ecocert SA – BP 47 – 32600 – L’Isle-Jourdain – France

    • Didier Répondre

      Bonjour Marie,

      Le document que vous citez, malheureusement, est à présent inaccessible — le lien ci-dessus renvoyant l’erreur 403 (« You don’t have permission to access /agriculture-spip.dicom-prd.maaf.ate.info/IMG/pdf/111012_GUIDE_INTRANTS.pdf on this server. »).

      Savez-vous s’il en existe d’autres copies, ou si depuis votre intervention datant d’il y a neuf mois, il aurait été mis à jour et dès lors changé de nom ou d’emplacement?

      Merci.

    • Vévé Répondre

      Bonjour,
      merci pour la précision, je vous invite à modifier la page wikipédia que j’ai mise en lien dans l’article, car cette info provient d’ici.

      • Didier Répondre

        Eh bien d’une part, l’article sur Wikipedia contient lui-même une contradiction. Il peut y lire également, en effet:

        « Bien que le National Organic Program n’autorise pas une utilisation sur les produits biologiques, il n’existe pas de moyens pratiques d’appliquer cette prescription […] »

        D’autre part, il semble difficile de savoir quels pays sont concernés par cette interdiction d’utilisation dans l’agriculture biologique. Pour ma part j’ai également écrit à l’AFSCA, l’agence fédérale (belge) pour la sécurité de la chaîne alimentaire, afin de savoir si cette interdiction était aussi en vigueur en Belgique. Si j’obtiens une réponse, je vous la ferai connaître.

        • Vévé Répondre

          ok
          Merci Didier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *