Ils ont recruté 11 personnes traitées pour un cancer du cerveau agressif (glioblastome) auxquelles ils ont injecté de la