BACKGROUND: L’acide ascorbique administré par voie parentérale module l’inflammation et la coagulation provoquées par la septicémie dans des modèles