Dès fin septembre et durant une partie du mois d’octobre, le radionucléide a été détecté par plusieurs réseaux européens