Les vertus du gui contre le cancer


 

Au cœur de l’hiver, le gui porte ses fruits, bien haut dans les cimes des arbres. En France et au Royaume-Uni, il est considéré comme un porte-bonheur à même de favoriser les amours, surtout lors des fêtes de fin d’année. Depuis des millénaires, le gui est par ailleurs vénéré comme une plante médicinale.

Depuis quelque temps, il effectue même un grand retour, principalement dans le traitement du cancer. En Allemagne, en Autriche et en Suisse, c’est même le remède le plus utilisé en oncologie. Les extraits de gui sont-ils si efficaces ?

A l’hôpital universitaire de Zurich, les présentateurs de « X:enius » Emilie Langlade et Adrian Pflug font la connaissance d’une femme qui a soigné son cancer avec des extraits de gui. Avec son médecin traitant, ils évoquent les possibilités qui s’offrent, l’effet placebo et les limites du gui.

Alors que de plus en plus de praticiens conventionnels s’ouvrent aux médecines douces et utilisent le gui en complément, d’autres voient là un danger. « X:enius » découvre que, malgré ses vertus séculaires, le gui est loin de faire l’unanimité.



Capture d’écran 2015-01-04 à 14.51.51


Capture d’écran 2015-01-04 à 14.55.18


Capture d’écran 2015-01-04 à 14.56.41


Capture d’écran 2015-01-04 à 14.57.32


glodcanc

fghj



Commentaires

  1. Emmanuelle Jacob-Judam Répondre

    Suite à mon cancer du sein il y a 7 ans, je me suis faite des injections de gui (homéopathie) dans les cuisses en sous-cutanée (ou intra-machin, je ne sais plus !! je pinçais la peau et hop). C’est un oncologue alternatif de Strasbourg qui m’avait prescrit ça. Une infirmière est venue à la maison pour m’apprendre à me piquer, ça a été rapide, je me débrouillais comme un chef 😉 j’ai fait cela 3 fois par semaine pendant quelques mois puis j’ai voulu arrêter car le fait de me piquer me « gardait » dans la maladie, enfin c’était ce que je ressentais. Aucun effet secondaire à déplorer, si ce n’est quelques légers bleus lorsque je me piquais mal. 7 ans après, en plus bien sûr d’un changement d’alimentation radical, je suis en pleine santé 🙂

  2. GRANGER Répondre

    bonjour
    atteinte d un cancer des ovaires en 2011 j en suis a ma 4eme recidive
    pour le moment tout va bien mes marqueurs sont a 14 ca125 je serais
    interresse par des intraveineuses de viscum
    en faites vous dans votre clinique?
    les tarifs,?
    la duree du traitement ?
    en hopital de jour?
    MERCI DE VOTRE REPONSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *