Les coupes menstruelles plus dangereuses que les tampons hygiéniques ?- étude scientifique 2017

.

.

Menée pour déterminer la responsabilité des tampons hygiéniques dans les chocs toxiques, une étude lyonnaise alerte sur la dangerosité des coupes menstruelles, plus préoccupantes.

Les premiers résultats de cette enquête ont été présentés en juillet 2017 par le Centre national de référence du staphylocoque des Hospices Civils de Lyon (HCL), qui avait lancé à l’automne une collecte de 700 tampons usagés afin de mener cette étude.

Elle avait pour but d’évaluer la nocivité de l’utilisation des tampons hygiéniques, portés responsables des chocs toxiques, qui peuvent toucher les femmes porteuses du staphylocoque doré. Cette affection, rare mais potentiellement mortelle, est provoqué par l’accumulation du sang bloqué par le tampon dans le vagin, qui favorise le développement de la bactérie. Cette dernière produit une toxine qui passe dans le sang.

D’après l’étude, « aucun dispositif (dans les tampons hygiéniques) ne stimule la production de la toxine qui déclenche le choc toxique », a souligné le centre. « Les produits semblent avoir un effet neutre, voire bloquer le développement du staphylocoque », explique même le professeur Gérard Lina, chef de service aux HCL. Le choc toxique résulterait plutôt « d’un défaut d’information » sur l’utilisation du tampon.

En revanche, les coupes menstruelles permettent une arrivée d’air plus importante, donc d’oxygène, ce qui favorise la croissance du staphylocoque, souligne l’étude.

Pour les tampons comme pour les coupes, Gérard Lina et François Vandenesch, qui dirige le Centre national de référence (CNR) des staphylocoques, rappellent de ne pas les porter plus de 4 à 6 heures et de les enlever la nuit.
« Quand on les utilise correctement, le risque est moindre, mais pas de zéro », souligne le Pr Lina.

.

Source

.

Commentaires

  1. Frederic Rathgeber Répondre

    Mouai après la coupe est bien moins toxique aussi, faut juste que la femme ne la porte pas trop longtemps d’affiler, c’est une question de bon sens et d’habitude à prendre, je pense…

  2. Armelle Villaume Répondre

    C’est aussi une question de bon sens de comprendre que le lobby des serviettes et tampons ne va pas se laisser faire comme ça

  3. Benoit Chartier Répondre

    C’est surtout que sa flingue le business du tampon et de la serviette ! Ce qui vont pas inventer sérieux et les gens tombe dans le panneau

  4. Stéphanie Collin Répondre

    Le mieux c’est de pas avoir ses règles puisque tout est amené à nous rendre malade !

  5. Jérôme Outin Répondre

    Lol… Quand on voit la source de l’info et qui mène des études, j’ai de sérieux doutes.. 🙂

  6. Laura VP Répondre

    Anaël VP

  7. Jas Mine Répondre

    La coupe laisse passer plus d’air que le tampon donc favorise la croissance du staphylocoque…? Nul nul nul, le principe de la coupe est de faire ventouse donc bien utilisée elle ne laisse pratiquement rien passer. Le tampon en revanche absorbe tout donc merci mais non merci. C’est du lobbying pour tampon ça !

  8. Lily Nomade Répondre

    c’est aussi le fait que la cup rapporte moins d’argent va!

  9. Drine Rio Répondre

    Comment récupérer quelques bouts de phrases d’une étude qui n’est pas alarmiste… Déçue cet article. Voici le travail d’une journaliste, qui s’est renseignée…
    http://www.madmoizelle.com/cup-tampons-syndrome-choc-toxique-796575

  10. Mathias Ferraton Répondre

    Propagande des industriels à coup sûr. Juste avant l’été, là où le marché est le plus juteux.

  11. Koli Darcq Répondre

    FAUT SAVOIR D’AUTRE DIENT LE CONTRAIRE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *