LE RÉGIME SANS GLUTEN N’AURAIT AUCUN INTÉRÊT POUR LA SANTÉ

Selon une étude australienne

récemment parue dans le « British Journal of Nutrition »,

les produits alimentaires sans gluten n’apporteraient

aucuns bénéfices sur la santé

de ceux qui ne souffrent pas d’intolérance.


kokoko

Source:

xcghgf


gfdsdfg


 

 

Commentaires

  1. Koli Darcq Répondre

    si c’est juste en tous les cas le ble d’aujourd’hui aucun gout surtout pas le pain blanc et sanwith au pors de merde de bretagne et le pain mcdo

  2. Koli Darcq Répondre

    ⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔⛔

  3. Gilles Obellianne Répondre

    le gluten mauvais vient de la mauvaise qualité des céréales qu’on cultive. Avec leur révolution verte de merde ils ont tout massacrés les terres, fallait bien recycler le phosphate de la guerre et ces pauvres cornichons d’agriculteurs qui ont cru voir des profits à long terme se sont retrouvés avec des cancers, du parkinson et alzeimer…les céréales de toute façon ça congestionne d’une part le cerveau et en plus l’intestin qui devient poreux et laisse passer tout ce qui n’est pas bon. Merci Monsanto

  4. Gilles Obellianne Répondre

    Les céréales devraient représenter 5% des apports journaliers et le reste en fruits/baies, légumes crus et noix

  5. Ellemra Vivi Répondre

    Y ‘ en a qui doivent vraiment avoir grave les boules pour qu’on ait autant d’articles à ce sujet. …
    Maintenant il faut dire aussi qu’entre une M…. industrielle sans gluten et une autre avec… c’est vrai qu’il n’y a pas un grand intérêt. .. ah oui… sauf peut être pour les coeliaques, les intolérants reconnus, ceux qui ne le sont pas mais qui deviennent vert à la moindre rencontre avec un grain de blé. .. Ceux qui ne supportent plus les traces de glyphosate. .. ah non là je m’égare. . Il y en a aussi dans les sans gluten… PFFFF c’est compliqué quand même, non ???

  6. Miezi Kagau Répondre

    Les « experts » (à la solde des industriels?) peuvent bien écrire ce qu’ils veulent : la seule expertise valable est le test simple qu’on peut tous faire, en cessant – ne serait-ce que 3 semaines – de consommer du gluten. Chez moi, c’est : disparition des migraines, des maux de ventre, des douleurs musculaires, des insomnies… Et donc de la mauvaise humeur.

  7. Philomene Sabark Répondre

    Manger sans gluten, ne veut pas dire manger les même produits sans gluten mais manger autrement. Adieu pain, brioche et produits transformés et industriels. Manger sans gluten c’est préparer ses repas soi-même et surtout ne pas essayer de remplacer des produits de merde par des produits de merde sans gluten.

  8. March Mallow Répondre

    pour ce qui est de la source c’est quand même un « vrai » » merdia, alors à prendre avec plein de bémols !!!

  9. Seterili Ates Répondre

    Ici on as 2 patron boulanger différent qui sont gravement malade j’ai parler avec eux même leur parents qui était aussi boulanger ont ue même maladie quand j’ai parler avec eux ils pensent que c’est de famille j’ai rigolé et j’ai leur ai dit que c’est votre farine ils ont rien compris les pauvres.

  10. manu Répondre

    Qu’on vienne m’expliquer alors pourquoi depuis que j’ai stoppé le gluten mes putains de douleurs ont cessé, que ces scientifiques viennent me le dire !! On ne parle que de protéines ici, pour moi cette étude c’est du foutage de gueule, j’ai (malheureusement) pu vérifier le bienfait du sans gluten, sans pour autant sombrer dans les produits sans gluten à donf hormis les pains de fleurs, et ne suis pas prêt de faire demi tour.

    Que ces gens aient des soucis de santé lié au gluten et on en reparle !

    Le seul truc qui me fait aller dans leur sens c’est la fin, OUI aux fruits et légumes !

  11. Daniel Barbieri Répondre

    Les produits sans gluten ça reste de l’industriel…

  12. Marie-odette Arnould Répondre

    le problème c’est que le blé a été transformé pour convenance de pétrin électrique et du coup plein de gens deviennent allergiques. Les OGM prouvent une chose ce n’est pas bon pour la santé Oui nous sommes à la solde des 3 grands semenciers du monte Monsanto ,et 2 autres et ils exploitent déforestent et délogent les gens et les animaux sauvages

  13. Emeraude Répondre

    Il me semble que l’étude ne remet pas en question l’arret du gluten, mais la manière dont on l’arrête. Je mexplique : l’arrêter en consommant des substitus alimentaires identiques à ce que l’on mangait avant c’est, à la limite, une étape, si je compare cela à un sevrage c’est le moment où l’on est pas encore capable de faire sans l’objet du sevrage mais que l’on est quand même décidé à l’arrêter. Les pâtes sans gluten c’est l’équivalent des steaks de soja pour les végétariens, dans une transition pourquoi pas mais sur du long terme pas sûre que ça soit une bonne idée. Les rayons « free gluten » présentant tous ces subtituts je vois cela comme un piège à pognon, au lieu de consommer du riz (complet de préférence), des pommes de terre, du quinoa et autres en remplacement, les gens consomment des produits transformés à base de farine de riz, de maïs, de millet et autres qui sont donc bien plus cher et comme le montre cette étude sans contrepartie nutritionelle. Dernier point, une étude qui prétant avoir étudié un régime devrait avoir eu un minimmum de cobayes, le simple fait d’étudier les aliments présumés consommés et un peu léger pour discréditer un régime alimentaire. Par expérience je me porte beaucoup mieux quand je ne consomme pas de gluten : meilleur digestion, meilleure peau (moins de sébum), plus d’énergie (dûe à la digestion).
    Cordialement.

  14. Christophe Répondre

    « Qu’on vienne m’expliquer alors pourquoi depuis que j’ai stoppé le gluten mes putains de douleurs ont cessé »
    Ça s’appelle de l’autopersuasion tout simplement.

    • Vévé Répondre

      Par ce que vous étiez allergique ou intolérant,
      l’étude précise « aucuns bénéfices pour les personnes ni intolérantes ni allergiques ».

  15. Truc Répondre

    A part qu’un des scientifiques qui avais publié sur l’intolérance au gluten … a prouvé par la suite (par deux fois) que ca n’existais pas :

    http://www.sciencealert.com/scientists-who-found-evidence-for-gluten-sensitivity-have-now-shown-it-doesn-t-exist

    Et que deux choses : soit c’est un effet nocebo (a force de « bouh le gluten c’est mal », on se convainc que ca fait mal)
    soit ce sont les FODMAPS mais là ca veut juste dire que les gens ont mangé moins de merdes en tout genre.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/FODMAP

    Mais c’est tellement plus simple d’accuser LE gluten alors qu’il n’y a pas 1% des gens qui sont coeliaques. (et ca, c’est facile à diagnostiquer chez un médecin)

    Voilà voilà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *