LA MÉTHODE KOUSMINE


 

Premier pilier : une alimentation saine

Beaucoup de maladies de notre époque voient leur accroissement constant en partie à cause des modifications qui sont intervenues dans notre alimentation.
– Certains aliments indispensables au maintien de notre bonne santé ont peu à peu disparu de notre table : céréales complètes, huiles pressées à froid et riches en acides gras insaturés. Il s’est ainsi créé des carences chroniques au niveau de certaines vitamines (vitamines du groupe B, vitamines F) et en oligo-éléments.
– D’autre part, des aliments qu’il n’est indispensable de consommer dans de telles quantités ont vu leur consommation se multiplier : protéines animales, sucre, graisses animales responsables de surcharges et également de carences ! On sait qu’une alimentation trop riche en protéines et en graisses est responsable de stéatorrhée provoquant à long terme une fuite de vitamine B12 et de calcium.

 

Deuxième pilier : une complémentation en nutriments

La première étape consistait à faire preuve de discernement au niveau de l’alimentation afin de la ré-équilibrer. Mais une alimentation erronée depuis des années a provoqué dans l’organisme des manques importants nécessitant l’apport supplémentaire de diverses vitamines et oligo-éléments. De plus la maladie pousse l’organisme à un besoin plus important de ces éléments pour lutter contre elle. Il faut donc lui apporter un complément de vitamines et d’oligo-éléments qu’une alimentation seule, même assainie, ne peut plus fournir en quantité appropriée.

 

Troisième pilier : l’hygiène intestinale

Cette alimentation trop riche en sucre et en protéines a modifié la flore normale de l’intestin et a favorisé le développement d’une flore de putréfaction pathogène, agressive pour l’organisme par les toxines qu’elle contient. Cet état a des répercussions sur l’état général et aggrave les maladies de système en favorisant l’emballement du système immunitaire.
Ainsi, chez un sujet malade, la simple correction de l’alimentation ne suffit plus et il faut avoir recours à des lavements rectaux, geste simple et facile qui se montre très efficace. Ce lavement sera suivi d’une instillation de 60 ml d’huile vierge riche en vitamines F.

 

Quatrième pilier : lutter contre l’acidification anormale de l’organisme

Enfin, le manque chronique de certaines vitamines et de certains oligo-éléments a, à la longue, provoqué une acidification de l’organisme (par blocage des chaînes du catabolisme au niveau de certains acides, ne pouvant aboutir aux produits terminaux par manque de catalyseurs) fragilisant l’organisme et provoquant une fatigue chronique, une plus grande sensibilité aux infections et exacerbant les phénomènes douloureux.
Afin de gagner du temps et d’augmenter l’impact thérapeutique, la prise quotidienne de citrates alcalins sous forme de poudre permet peu à peu de corriger cette acidification tissulaire.

 

Cinquiéme pilier : l’immuno-modulation

Dans certaines affections particulières, le Dr KOUSMINE a ajouté ce 5ème pilier qui est l’immuno-modulation
Il s’agit d’une technique de déviation des anticorps et d’immuno-modulation douce qui s’avère très efficace pour la stabilisation de certaines pathologies rhumatismales et respiratoires.

Voici schématisée la base indispensable du traitement, qui permet alors d’associer toute autre thérapeutique à visée symptomatique, la rendant beaucoup plus efficace, et permettant d’utiliser des doses plus faibles et un traitement moins long pour un résultat souvent supérieur.
Enlever un seul des 4 piliers, c’est voir la stratégie thérapeutique vouée à l’échec. Les appliquer tous scrupuleusement, c’est augmenter considérablement l’impact de tout traitement associé, c’est raccourcir le temps de la maladie, hâter sa guérison ou sa stabilisation. C’est enfin retrouver un état général et immunitaire qui permet de lutter convenablement contre toute nouvelle agression et d’éviter les rechutes.

 

Conscience et responsabilité

Il est illusoire de vouloir changer le monde et les autres. Comprendre qu’il faut d’abord se changer est faire preuve de sagesse. Or commencer à mettre de la conscience dans son alimentation est le début d’un changement. C’est se responsabiliser au niveau de sa santé.
Conscience et responsabilité doivent devenir les deux mots d’ordre de notre époque en ce qui concerne notre santé. Cette responsabilité d’abord individuelle par une alimentation saine, une vie saine, la prise de vitamines et d’oligo-éléments aux changements de saisons pour faire contre-poids aux pressions de la vie moderne (stress, pollutions diverses, alimentation non biologique…) deviendra familiale. Enseigner une alimentation saine à ses enfants, qui préservera leur santé dans le présent et l’avenir, c’est mettre de la conscience dans son sentiment. Enfin seulement cette responsabilité pourra être sociale, collective, permettant de corriger certains agresseurs de notre immunité : polluants, herbicides, colorants, conservateurs, toxiques divers.

Il a fallu que la couche d’ozone qui protège la terre soit sérieusement mise en danger par les aérosols divers pour que des mesures soient prises au niveau collectif, en interdisant les dits produits. Or nous en sommes là au niveau de notre santé : de nouvelles maladies arrivent, les maladies favorisées par un affaiblissement de notre immunité dont une des principales causes est notre comportement général, et dans notre comportement alimentaire en particulier.
Mais l’individu n’est concerné que lorsque un cas de maladie grave touche l’un de ses proches, avec lequel il est affectivement lié… c’est ainsi !

Le message du Dr KOUSMINE est donc d’abord pour le médecin. Il lui est possible de faire du système immunitaire un allié dans le processus curatif plutôt que son ennemi, et d’utiliser l’alimentation comme une arme thérapeutique efficace. Il n’en tient qu’à lui. Cela sera vraisemblablement une évidence dans quelques années. Alors KOUSMINE est venue trop tôt ? Non, mais comme c’est souvent le cas pour ceux qui portent une nouvelle : ils sont peu compris et d’abord combattus.

 

Extrait du livre : La Méthode KOUSMINE – Editions Jouvence



biocontactkousmine

 

Lire le pdf

 

 


fondation kousmine

 


Commentaires

  1. fflo34 Répondre

    Bonjour je connaissais le nom de Kousmine car l’ostéopathe de ma femme m’en avait parlé. Voici de quoi faire un petit déjeuner vertueux surtout en ce moment:
    Crème BUDWIG issue de Mme KOUSMINE:
    1 Banane ou une Pomme
    ½ jus de citron
    1 cuillère a soupe d’huile de Cameline ou de Lin ou de Noix
    2 fruits de saison ou plus
    2 cuillères à soupe de yaourt au soja
    6 Amandes ou Noisette
    1 cuillère a café de miel (selon les fruits si trop acide. )
    Perso j’y rajoute de l’avoine pour ses vertus.
    Je remercie vv pour tous ses efforts.
    Restez en bonne santé!

  2. Ditf Répondre

    Merci vv et ne faite pas attention aux râleurs que sa soi pour les dons ou la pub. il trouveront toujours quelque chose ils ne nous sont de aucune aide et bon courage votre fane fidèle et bien bonjour à votre femme et fille Merci pour tous se que vous faite à nos tous citoyen du monde il faut nous unies et faire fèces a tout leur complot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *