Il vit chez lui en autonomie, dans une yourte, propriétaire de ses terres, et c’est illégal

.

Guy Belmon est propriétaire d’un terrain boisé dans lequel il a construit une cabane. Autonome en eau et électricité
Il vit sous le seuil de pauvreté, n’a pas les moyens de s’offrir un appartement et ne veut rien demander à personne. Du coup, il a décidé d’y passer sa retraite.

Mais c’est illégal




Le bois de Monsieur Belmon est classé en zone naturelle, donc inconstructible, même d’une manière temporaire.
Il le reconnait, il a construit sans autorisation mais estime que vivre au milieu de son bois ne gène personne.

.

 

.

Commentaires

  1. Bernard Diment Répondre

    ne venez pas vous étonner si votre nombre d’abonnés chute….

  2. Haaiah Mebahel Répondre

    Vivement qu’on change de paradigme.

  3. Mary Charbonnier Répondre

    qu’elle se la mette où je pense sa loi !! je souhaite à cette bonne femme de bas étage de se retrouver à la rue.

  4. Mary Charbonnier Répondre

    va que ce serait des migrants, il n’y aurait plus de loi pour cette ……

  5. Seb Che Répondre

    faux! c’est l’autorité publique qui est illégale, et ce, depuis 2012! m’enfin, manifestement tout le monde s’en fout….

  6. Françoise Vincent Lacaussade Répondre

    La loi…..N importe quoi…Il dérange ? NON.

  7. Emmanuel Tracol Répondre

    Ben… oui et non… Le problème ici c’est qu’apparemment son terrain est en zone naturelle protégée. Donc si tout le monde faisait comme ça en zone protégée, à quoi bon les protéger? Ce qu’il peut faire en revanche c’est vendre son terrain et en acheter un autre avec l’argent qu’il aura gagné, mais un autre terrain agricole non protégée. Il ne devrait pas y avoir de problème comme ça. Je connais un gars qui a fait une maison de moins de 20m2 à moitié enterrée, et c’est passé.

  8. Nauj Esoj Répondre

    Cette Maire préfère que cet homme loge dans un sac comme celui ci , la loi ne l’interdit pas s’ il loge dans un espace public non protégé !

  9. Jean-Christophe Pinoteau Répondre

    Un esclave s’auto-affranchi, le système ne va pas laisser.

  10. Patrick Douablin Répondre

    Fillon peut le reloger dans une aile de son château, on irait pas trop voir si cela est légal ou pas. Je me demande si certaines personnes sans problème financier ni autre certainement, ne veulent tout simplement que ces personnes démunies disparaissent et je me pose la question de savoir à quelle méthode radicale ils pensent.

  11. Florence Répondre

    Cette société où le particulier doit s’écraser (systématiquement).
    Et cette femme est sans doute socialiste, ou que sais-je avec des mots de « public » dans la bouche, de « bien commun » à tire larigot… On a alors des droits, ceux qui sont accordés en si bonne grâce, le jour de Nono (ël).
    Elle est déconnectée. Perdu un sens profond…
    Misère du civilisé.
    Droit de vivre ?
    Bientôt, complètement codifié.
    Le droit, c’est d’ailleurs quand la simplicité et l’accès simple et basique disparaît…
    Ce monde est fou en plus d’être dégueulasse.
    Soutien et amitié à ce monsieur débrouillard et sain.

  12. Dominique Maillery Répondre

    on est en dictature, c’est de plus en plus évident. certains ont tous les droits, d’autres, qui ne dérangent personne, qui veulent juste vivre en paix, se font persécuter. les usines et les chimioculteurs ont le droit de polluer les terres et les cours d’eau, mais il semblerait que ce retraité soit nuisible pour la forêt. on marche sur la tête !

  13. Dominique Maillery Répondre

    vv ou quelqu’un sur cette page: que pourrions nous faire pour soutenir cet homme, quelqu’un a-t-il connaissance d’une pétition ou d’une initiative à laquelle nous pourrions participer pour l’aider à se défendre ?

  14. Jacques Vivès-Torrens Répondre

    Détrompez vous, en vérité je vous le dis, c’est la loi qui est illégale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *