Hippocrate n’a jamais dit : « que ton aliment soit ton médicament » (étude scientifique)

.

Que ton aliment soit ton médicament, Que ton alimentation soit ta première médecine etc etc…

Cette citation d’Hippocrate bien connue et régulièrement employée n’est qu’une « création littéraire ».

.

.

Voici la traduction d’extraits d’une étude scientifique qui a pour objectif de démêler le vrai du faux.

.

Que ta nourriture ne soit pas confondue avec ton médicament : la citation inexacte d’Hippocrate.

.

Contexte et objectif:

Le lien entre l’alimentation et la santé a été documentée depuis l’Antiquité. Le but de l’article est de montrer que l’expression hippocratique prétendue «Que ta nourriture soit ton médicament et ton médicament soit ton alimentation» est une citation inexacte répandue, se trouvant à la racine d’un malentendu à propos des anciens concepts de la nourriture et des médicaments.

.

Méthode:

Des exemples de publications recueillies auprès de MEDLINE et des bases de données Google Scholar qui citent la phrase mot pour mot et l’ont attribuée à Hippocrate ont été sélectionnés.
Ensuite, un examen approfondi des travaux liés à l’alimentation et la diététique dans le Corpus Hippocraticum a été mené pour rechercher la phrase.

.

Résultats:

Au moins pour les 30 dernières années, cette phrase a aidé par erreur les scientifiques à confirmer l’importance de la nourriture pour la santé et mettre en évidence les nouveaux défis éthiques de la médecine et de la diététique.
Nous avons montré que, au moins une revue biomédicale par an a cité cette phrase.
En fait, aucun des auteurs cités le texte original de cette prétendue phrase hippocratique avec précision.

.

Conclusion:

Cette création littéraire a conduit à une fausse idée essentielle.
Pour Hippocrate, même si la nourriture était étroitement liée à la santé et la maladie, le concept de nourriture n’était pas confondu avec celui des médicaments.

.

Idée fausse : nourriture et médicament

.

Les médecins hippocratiques voyaient clairement une différence entre la nourriture et les médicaments.

En fait, la nourriture était considérée comme un matériau qui pourrait être assimilé après digestion (par exemple l’air était également de la nourriture) et converti en substances du corps. Par exemple, la nourriture était convertie dans les différentes parties du corps, telles que les muscles, les nerfs, etc.

.

En revanche, le concept de médicaments à l’époque était un produit qui était en mesure de changer la nature même de l’organisme (en termes de qualité ou de quantité dans l’humeur), mais pas être convertis en substances dans le corps lui-même.

Ainsi un aliment n’était pas considéré comme un médicament.

.

La racine possible de la confusion alimentaire médicament est l’expression énigmatique trouvé dans le travail sur les aliments: « Dans la nourriture excellente médication, en aliments mauvais médicaments, mauvais et relativement bon « .

De nos jours ce texte est  attribué à la période hellénistique, mais il a été considéré comme Hippocratique dans l’Antiquité par Galien en particulier.

.

Enfin, les lignes directrices relatives à l’obligation des médecins dans l’Antiquité ont été établis dans le serment d’Hippocrate dont l’héritage persiste encore.

L’impératif «Ne pas nuire» est implicite dans la déclaration suivante concernant l’alimentation: « Je vais appliquer des mesures diététiques pour le bénéfice des malades en fonction de mes capacités et de jugement; Je vais les garder du mal et de l’injustice « .

Ainsi la diététique est apparue avec l’approbation d’Hippocrate d’une valeur morale et de la responsabilité dans le domaine de la pratique médicale.

.

L’auteur remercie le professeur Jaques Jouanna, professeur et Présidente de l’Académie Française des inscriptions et belles-lettres, spécialiste de la Grèce antique, pour son avis d’expert et de la confirmation que cette citation ne se trouve pas dans le Corpus Hippocraticum. L’auteur remercie également le Dr Carole Birkan-Berz du  Centre de Langues (CdL) – Université Paris Descartes pour avoir participé à la rédaction du manuscrit.

.

 

ncbhdf

.

Voici lorsque j’ai cherché cette citation.

Je remercie au passage Barbalabs de m’avoir communiqué l’étude présentée plus haut

.

Commentaires

  1. Edwige Demontmirail Répondre

    Oui … a son époque ! !! La c’est plutôt poison …

  2. Saidou Chergui Répondre

  3. Benny Herer Répondre

    en fait, hippocrate n’existerait pas…

  4. Morgan Fergal Répondre

    vévé comment tu défonces les mythes !! après évidemment ça fait réfléchir…

  5. Pascal Derre Répondre

    J’ai déjà de la glycine chez moi !!

  6. Laurent Monnier Répondre

    Hypocrate ou hypocrite?

    Ba si on commence comme ça il va falloir tout remettre en cause.
    Bon courage pour dépouiller l’histoire de toute ces légendes.

  7. Amin Gasmi Répondre

    Je savais k c’etait de la merde cette citation,, merci pour cet article très interessant,,

  8. Thomas David Répondre

    Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme; mais ce qui sort de la bouche. (Matthieu 15:11)

  9. Mario De la Vega Répondre

    pas celle-là 😀 l’acide aminé celui qui avait été trouvée dans de nombreuses météorites . https://clairetlipide.wordpress.com/2013/09/28/un-acide-anime-de-mauvaises-intentions/

  10. Pascal Derre Répondre

    Mario De la Vega oui j’avais bien compris lol !! Parle moi plutôt du collagène des os !! La tu seras plus crédible !

  11. Fab Leonid Répondre

    Si je ne m’abuse, je crois que c’est Einstein qui a dit ça, pas hypocrate…Et c’est ainsi qu’il a trouvé E=mc2 (bin oui j’ai vu ça sur un groupe Facebook)

  12. Mario De la Vega Répondre

    pas crédible pourquoi? Le collagène oui évidement mais est-ce que tu as lu l’article ? non évidement, il y a quoi dans le collagène ? : «À chaque trois acides aminés de la chaine du collagène se trouve une unité de glycine ; il s’agit donc d’un acide aminé abondant et important pour la structure du collagène» . Mais si tu as le temps de te préparer un bon bouillon de poules n’hésite pas ça te fera le plus grand bien .

  13. La Chaine De Vv Répondre

    Il faut que je vérifie s’il a parlé des knackis.

  14. Met Nour Répondre

    Peut être il a dit :< < Quelque soit le père de la maladie un mauvais régime en fut la mère>>???

  15. Laure Sire Répondre

    Ce à quoi il faut penser aussi c’est que la science à un peu évolué entre les bonnes théories d’hier et d’aujourd’hui. …enfin je crois..

  16. Pascal Derre Répondre

    bouillon de poules MDR !! une belle saloperie oui ! pas pour nous merci !!! Ingrédients :

    Sel, fécule de pomme de terre, exhausteurs de goût : glutamate, inosinate et guanylate de sodium,
    matière grasse végétale, sucre, matière grasse végétale hydrogénée, arômes, huile d’olive vierge extra,
    graisse de poule (antioxydant : extrait de romarin), oignon, viande de poule : 1%, extrait de levure, épices et
    aromates (graines de céleri, ail, persil, curcuma), caramel, maltodextrine, dextrose

  17. Pascal Derre Répondre

    Vévé Dodet oui VV incomparable ! Mais le problème c que 99,9 % des gens mange knorr

  18. Mario De la Vega Répondre

    Merci Vévé , je crois que Pascal nous fais une psychose de l’omnivore qui mange que des plats industriels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *