Etude scientifique: « les carences en vitamine C sont fréquentes, même dans les populations développées modernes »

Traduction du résumé d’une étude scientifique parue en Janvier 2017

sur le taux de concentration plasmatique de vitamine C dans la population allemande.


Objectifs:
La carence en vitamine C est considérée comme extrêmement rare dans les pays industrialisés modernes. Cette étude a été réalisée pour évaluer les concentrations de vitamine C dans la population allemande.


Méthodes: Dans le cadre d’un séminaire consultant-patient sur la nutrition et les intolérances alimentaires, les patients ont été invités à participer à cette étude sur une base volontaire. Des échantillons de sang ont été prélevés pour l’analyse des concentrations sériques de vitamine C et tous les patients ont été invités à remplir un questionnaire. La concentration de vitamine C a été déterminée par chromatographie liquide haute performance.


Résultats: Environ 300 patients participant au séminaire, 188 (62,6%) ont consenti à l’analyse de l’échantillon de sang de vitamine C et 178 (59,3%) ont répondu au questionnaire.

La concentration moyenne de vitamine C était de 7,98 mg / L (plage de 0,50 à 17,40, plage de référence, 5 à 15 mg / L).

Un faible taux de plasma avec une insuffisance de vitamine C (<5 mg / L) a été trouvé chez 31 patients (17,4%) et une déficience potentielle de scorbutogène (<1,5 mg / L) a été observée en 6 (3,3%).


Conclusions: L’insuffisance potentielle et la carence en vitamine C sont fréquentes. Il est donc possible, même dans les populations développées modernes, que certains individus puissent nécessiter une consommation accrue de vitamine C.

Source



 

        

Commentaires

  1. Jérôme Bézanger Répondre

    Mouais. Faudrait voir l’alimentation des 6 personnes en déficience potentielle de scorbutogène. Même dans une bête saucisse de Strasbourg il y a de la Vitamine C… Et pour peu qu’on rajoute une assiette de frites, on est presque à 100% des AJR. Généralement, les personnes carencées en Vitamine C souffrent d’un trouble métabolique. Ou sont adeptes du jeûne à long terme 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *