Effets anticancéreux du chlorure de magnésium (étude scientifique, in vitro, cancer du sein)

« Comparaison de l’activité cytotoxique et l’apoptose du chlorure de magnésium et du Cisplatine comme agents chimiothérapeutiques conventionnels sur des cellules cancéreuses MCF-7 (étude in vitro, cancer du sein) »

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent et la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes, également chez les femmes qui ont un taux élevé de mortalité. Des études antérieures ont montré que le magnésium (Mg) a des effets cytotoxiques sur des lignées cellulaires malignes.
Cependant, les effets anti-cancer du chlorure de magnésium sur les cellules cancéreuses du sein MCF-7 sont incertaines.
Cette étude avait pour but de comparer l’effet cytotoxique du chlorure de magnésium (MgCl2) et du cisplatine sur les cellules MCF-7 et des fibroblastes (comme cellules normales).

Les traitements du cancer

Bien que la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et le traitement hormonal soient les méthodes le plus couramment utilisées pour traiter le cancer du sein, ces traitements entraînent à leur tour des complications à court et à long terme chez ces patients (Liedtke et al., 2008).
.
La plupart des médicaments anti-cancéreux utilisés dans la chimiothérapie sont incapables de détruire sélectivement les cellules cancéreuses et malheureusement, ils provoquent aussi de graves dommages aux tissus sains environnants. Ils entrainent de nombreuses complications au niveau physique, mental et sociale du patient, entrainant l’arrêt de la période de traitement (Partridge et Winer, 2004).

Le Cisplatine

Le Cis- diamminedichloroplatine (le Cisplatine) et ses dérivés sont largement utilisés comme principes actifs anti-tumoraux en chimiothérapie chez l’être humain.
En raison de l’augmentation de la morbidité et de la mortalité du cancer en raison de l’échec des chimiothérapies sur les cancers de stades avancés , il est nécessaire de trouver de nouvelles méthodes ainsi que de nouveaux principes actifs pour traiter le cancer (Roy et al., 2011).

Le Magnésium

Le magnésium (Mg) est le deuxième élément intracellulaire le plus abondant dans le corps, impliqué dans plus de 300 activités biologiques (Seri et français, 1984).
Le magnésium joue un rôle essentiel dans la réparation d’ADN, la différenciation cellulaire, la prolifération, l’apoptose et l’angiogenèse (Wolf et al., 2007).
Il existe des preuves qui suggèrent que le magnésium a des effets d’apoptose sur des cellules cancéreuses (Tanaka et al. 1994).
Dai et al ont trouvé que de faibles taux sanguins de magnésium étaient associés à une augmentation de cancers de la prostate (Dai et al. 2011).
De plus, Demir et al. ont démontré que les niveaux de magnésium étaient plus bas chez les patients atteints de leucémie (Demir et Al., 2011).


Résultats

Le traitement des cellules MCF-7 avec des concentrations DL50 (DL50=Dose létale 50%) du cisplatine et du chlorure de magnésium ont montré 59% et 44% d’apoptose en 24 heures, respectivement.
(apoptose=mort des cellules cancéreuses)

xghgf

.

Les résultats ont montré que le chlorure de magnésium a des effets cytotoxiques sur les cellules MCF-7, mais moins que le cisplatine comme agent chimiothérapeutique conventionnel.
Cependant, en ce qui concerne les effets secondaires des médicaments de chimiothérapie, il semble que le chlorure de magnésium puisse être considéré comme un complément de le traitement du cancer du sein.

Conclusion

Le magnésium est impliquée dans un large éventail de réactions biochimiques et est un minéral important qui affecte la carcinogenèse en favorisant la stabilité génomique, la synthèse de l’ADN et sa réparation, le métabolisme du glucose, la régulation de la prolifération et l’apoptose cellulaire, ainsi que la défense contre le stress oxydatif (Wolf et al, 2007;. Hartwig 2001; Anghileri 2009).
.
Une méta-analyse de Ko et al (2014) met en évidence qu’une consommation élevée de magnésium alimentaire semble avoir un effet protecteur contre le cancer.
.
En conclusion, les résultats de l’étude montrent que sur les cellules cancéreuses MCF-7 , la DL50 du chlorure de magnésium était supérieure à celle du Cisplatine. En outre, le taux d’apoptose dans le traitement des
cellules avec le chlorure de magnésium était inférieur au cisplatine et il semble que le magnésium ai un effet cytotoxique contre les cellules cancéreuses du sein.
.
Bien que le Cisplatine est plus cytotoxique que le chlorure de magnésium sur les cellules cancéreuses MCF-7, mais en ce qui concerne les effets secondaires de la chimiothérapie des médicaments, le chlorure de magnésium peut être considéré comme un agent de complément au traitement des patients atteints d’un cancer du sein.

↓Source et étude complète↓

gerh




        

Commentaires

  1. Lux Willi Répondre

    Christophe Lma

  2. Jessica Willigsecker Répondre

    Je fais une cure de nigari tous les trimestes pendant 20jours

  3. Ornella Di Marco Répondre

    On parle bien du chlorure (acidifiant) ? Est ce que les autres sels seraient aussi bénéfiques ? Malate acétate ? Ou simplement sans rapport l’important étant le magnésium ?

    • La Chaine De Vv Répondre

      Ornella ça je ne sais pas. Et je ne sais pas non plus à quel point il est acidifiant. Tu le sais toi ? Acidifiant à quel point ?

    • Ornella Di Marco Répondre

      La Chaine De Vv bonne question ! Et probablement subjectif quant aux apports extrinsèques alcalins qui rééquilibreraient la balance. (Réflexion personnelle)

  4. Gregory Vignais Répondre

    j’en bois tous les jours ,je mets quelques grains dans ma bouteille ou alors un du citron quelque fois

  5. Julien Lou Répondre

    interessant, mais apparement en in vitro bcoup de chose sont anti tumorale, reste a savoir comment ciblé les zones Merci vévé pour ses infos

  6. Marc Répondre

    Pourquoi chercher un truc « artificiel » alors que le SEL le + NATUREL est le Chlorure de Sodium… le sel de table quoi !!!

    Ah oui mais c’est vrai, il parait qu’il est devenu dangereux pour notre santé…
    Quand on regarde l’Histoire du sel depuis des milliers d’années, je suis très surpris qu’il soit si dangereux que ça…

    Je rappelle juste que le sel absorbé sert (entre autres) à la fabrication d’un bon acide chlorhydrique dans l’estomac et à une bonne électrolytique générale du corps… tout le monde sait que les échanges électro-chimiques fonctionnent beaucoup mieux dans l’eau salée que dans l’eau plate…

    Et puis, dernier point, faut se poser quelques questions subtiles… pourquoi donne-t-on du sel à volonté aux vaches, veaux, moutons, chèvres… ?

    Think About et faîtes suivre : http://www.chimienaturelle.fr/sel-aliment-naturel-vital/

  7. Henri Dupont Répondre

    un article sur personne atteint de cancer interessant pour ceux qui ont envie de le lire https://www.santenatureinnovation.com/lile-ou-les-hommes-oublient-de-mourir/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *