Du cannabis thérapeutique pour réduire les symptômes de la maladie de Parkinson

Bien qu’il y ait eu peu de recherches scientifiques menées à ce jour concernant l’utilisation du cannabis pour traiter la maladie de Parkinson, la preuve anecdotique fournie par un ancien policier nommé Larry Smith justifie fortement son efficacité.

.

Smith, qui a servi 26 ans dans l’application de la loi avant de prendre sa retraite en 1999, lutte contre la maladie de Parkinson depuis 20 ans. Son histoire est le sujet d’un documentaire, Ride With Larry, qui relate sa lutte contre la maladie.

 

Larry a réussi à contrôler certains de ses symptômes par l’exercice, en mettant l’accent sur l’utilisation d’un vélo couchée.

Larry Smith essaie la marijuana médicinale pour lutter contre l’aggravation des symptômes de la maladie de Parkinson

.

À mesure que la maladie de Larry Smith progresse, il explore tous les traitements disponibles pour soulager les symptômes. Récemment, il s’est tourné vers le cannabis thérapeutique et a trouvé qu’il était étonnamment efficace pour atténuer sa dyskinésie (mouvements incontrôlables) eainsi que d’autres symptômes.

Larry et sa femme, Elisabeth, vont se rendre à San Diego pour essayer la marijuana médicale pour la première fois – la marijuana médicale n’est pas légale dans leur état natal, le Dakota du Sud.

.

Dans la première partie de la série, Larry et Elizabeth arrivent à San Diego et visitent un médecin qui lui donne une ordonnance pour la marijuana médicale. À ce stade, les symptômes de Larry sont prononcés – il a des difficultés à marcher et souffre physiquement, en dépit des 20 pilules qu’il prend chaque jour.

Dans la deuxième partie, le couple visite un dispensaire de marijuana et obtient pour 40 $ de cannabis thérapeutique. Elizabeth mentionne le fait qu’une des ordonnances de Larry coûte 3 000 $ à chaque fois.

.

Dans la troisième partie, un malade de Parkinson rend visite à Larry et lui donne de l’huile de cannabis. À ce stade, les symptômes de Larry sont prononcés, il a de la difficulté à parler et souffre physiquement essayant de contrôler ses mouvements.

Une transformation stupéfiante en utilisant une goutte d’huile de cannabis.

Quelques minutes seulement après avoir prit une goutte d’huile de cannabis sous la langue, le corps de Larry se détend complètement – ses tremblements cessent, il peut parler normalement et ses mains sont stables.

.

C’est une transformation étonnante. La vidéo a été vue par près de 40 millions de personnes, ce qui témoigne du caractère dramatique de son contenu et du fait que beaucoup de gens s’intéressent aux bienfaits du cannabis pour le traitement de la maladie de Parkinson et d’autres maladies débilitantes et difficiles à traiter.

Pourtant, le cannabis à usage thérapeutique reste illégale dans de nombreux États, et est toujours interdit par la loi fédérale.

« Une personne comme moi pourrait vraiment utiliser de la marijuana », a déclaré Larry dans la troisième partie de la série. « Et ça me mets très en colère de ne pouvoir en obtenir dans mon état d’origine. »

.

La troisième partie comprend également une entrevue avec le Dr Daniele Piomelli, professeur de pharmacologie à la Faculté de médecine UC Irvine, qui a déclaré:

«Ce qui me frustre le plus c’est de savoir qu’il y a ce potentiel inexploité – qui vient de ce que la marijuana nous enseigne – pour générer de nouveaux médicaments et être coincé en raison de questions financières ou politiques. C’est extrêmement frustrant. « 

Le Dr Piomelli se réfère à des expériences sur les animaux qui ont montré comment la marijuana atténue les symptômes de la maladie de Parkinson, et à des preuves anecdotiques telles que l’expérience de Larry Smith, mais reconnaît qu’il y a peu d’incitations à mener des recherches plus poussées, sur une plante qui est si bon marché et facile à cultiver.

 

«Les sociétés pharmaceutiques n’ont aucun intérêt pour la marijuana parce qu’elles ne peuvent pas la vendre», a déclaré le Dr Piomelli.

 

Commentaires

  1. Laurent Monnier Répondre

    allé, c’est reparti pour un débat de ouf
    https://www.youtube.com/watch?v=_vi-6lzj4qY

  2. Laurent Monnier Répondre

    1) sans nier les effets thérapeutique du cannabis, il faut bien comprendre qu’aux USA les communicants utilisent systématiquement des techniques de story telling afin de faire adhérer le publique et fantasmé les rastas.

    3ouai man chui pas un drogué, c’est médical tu vois … »

    2) Ce qui se passe aux USA concernant la drogue est abominable.
    La gentille fumette est mise sur le même plan que la consommation de drogues lourdes.
    L’état fédéral mène une politique de guerre contre la drogue depuis des décennies qui est un échec cuisant.
    Il ya de plus en plus de drogue en circulation et les prisons sont remplies de gens qui n’ont rien à y foutre, ruinant leur vie et enrichissant le propriétaires de ces endroits puisque les prisons sont privés aux USA (et les gens y sont aussi exploité)

    Il semblerai qu’au dernières élections, les américains aient élu des candidat en faveur du cannabis thérapeutique. D’ici quelques temps ça devrai être légal dans la moitié des USA.

  3. Øfdimaelr de Beaumarchais Répondre

    Interdire une plante, on est fort quand même.

    • Laurent Monnier Répondre

      T’as déjà vu les ravages sur les gamins de famille divorcée?
      Au lycée, les 3/4 de mes pote fumeur avaient des parents séparés. Une bonne moitié est ensuite parti vers les drogues dure avec les conséquences qu’on imagine.

    • Øfdimaelr de Beaumarchais Répondre

      Tu veux dire que c’est cette plante qui les a fait divorcer ?

    • Laurent Monnier Répondre

      non je veux dire que la légalisation du cannabis comme toute substance pouvant entrainer une forte addiction et avoir un impacte sur la santé mentale et physique devrai se faire avec beaucoups de précaution.

      Sinon, si on s’amuse à passer du tout au rien, on va se retrouver en quelques années avec une génération d’enfants mal dans leur peau complètement accro et abrutis par la fumette comme certains copains que j’ai eut au lycée. Et parmis eux, certain on gâché leur vie à cause de ça.

      Après partagé comme une bonne bouteille de vin entre ami en fin de semaine, c’est tout à fait saint.

  4. Téry Médical Répondre

    Ancien flic.. Après avoir briser la vie de beaucoup de consommateurs de cannabis…..il se plaint de pouvoir avoir accès facilement…. me demande ci il le mérite quand pensez-vous…. Ci le cannabis thérapeutique a pris temps de retard.. Un peut grace a lui…. A fontaine je boirai jamais de ton eaux….

  5. Sinan Ates Répondre

    Rick Simpson as guérit plus de 5000 personnes avec l’huile de cannabis.

  6. Tara L'Indigo Répondre

    Si ils légalisent le cannabis, la premiere des raisons, c’est qu’ils ont a y gagné, et certainement pas pour la santé des patients. S’ils guérissaient les  » maladies  » alors ils couleraient les pharmacopées et autres…. Maintenant si ce cannabis est autorisé à la vente prescris sur ordonnance, autrement dit vendu en pharmacie, il ne sera certainement pas naturel, les pharmacopées le modifieront encore à cout de chimie . Mais moi je me demande en faite pourquoi ils ne l’ont pas autorisé plus tôt , car fumette ou autre, que les gens en crévent ou non, ques-ce que ça peut bien leur foutre puisqu’eux memes empoisonnent les peuples ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *