Danger de l’aspartame et des sodas light pour les femmes enceintes


D’après des scientifiques, gynécologues et pédiatres regroupés au sein du Réseau environnement santé (RES):

L’étude, réalisée auprès de 59 000 femmes, montre qu’une femme enceinte buvant 1 soda light par jour voit augmenter de 27% son risque d’accoucher prématurément, soit à partir de 32 semaines.

Une consommation de 4 canettes par jour, augmenterait ce risque de 78%.

Les médecins du RES appellent ainsi M.Bertrand à prendre des mesures pour avertir les femmes enceintes des risques dûs à la consommation d’aspartame.

« Les données scientifiques sont suffisantes pour agir, c’est-à-dire, pour diffuser des conseils de prudence auprès des femmes enceintes », indiquent les scientifiques au ministre de la Santé.



 


add



 

        

Commentaires

  1. fflo34 Répondre

    L’aspartame est un vrai poison, mais il y a trop d’argent en jeu c’est toujours la même litanie. Pareil pour l’acétamide K qui est à fuir. Il est très facile de vérifier sa présence sur n’importe qu’elle cannette de coca light et autres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *